Comment gérer la fin d’une relation ?

Lorsque deux personnes entament une relation sérieuse, la fin est la dernière chose à laquelle elles pensent, mais, malheureusement, cela arrive parfois… Pour la plupart, mettre fin à une relation sérieuse, des fiançailles ou un mariage signifie laisser des projets derrière soi et changer la routine, parfois même le cercle d’amis.

Et au début, cela peut sembler lourd surtout lorsqu’il y a encore des sentiments. Pendant une certaine période, il devient difficile d’aller de l’avant, mais la vie ne s’arrête pas, il faut donc apprendre à faire face et à surmonter cette phase. Y a-t-il une règle pour cela ? Certainement pas puisque chaque cas est unique. Voici alors quelques conseils qui peuvent rendre ce processus moins douloureux.

1. Ne vous blâmez pas

Ne vous blâmez jamais pour la fin de la relation. Il faut toujours se concentrer sur le fait que la responsabilité de faire progresser et d’arranger une relation revient toujours aux deux personnes impliquées. Par conséquent, si elle est terminée, c’est aussi un signe que la syntonie est terminée, qu’il n’y a plus de volonté mutuelle de la faire fonctionner.

2. Ne pas céder à l’idée de rejet

Selon les psychologues, il est important de reprogrammer les sensations de rejet dans votre inconscience afin de bien gérer une rupture. En effet, il s’agit de la première réaction déclenchée (le rejet) lorsqu’on met fin à une relation. Avec l’aide d’un spécialiste, vous pourrez atténuer cette sensation d’avoir été rejeté et envisager la fin de la vie du couple avec plus de sérénité.

3. N’ayez pas peur de l’avenir

Habituellement, lorsqu’on est en couple, on établit ensemble une série de calendriers et d’objectifs. Tout est en ordre, planifié et on n’a pas de surprise quant à ce qui va se passer. Soudain, on ne sait plus ce qu’il en sera et vos projets tombent à l’eau.

C’est l’époque où beaucoup finissent par céder à des idées et accusations futiles comme être le seul célibataire du groupe, la peur d’une nouvelle relation, le manque de volonté de s’impliquer, etc. Toutes ces pensées n’aident pas toujours à gérer une fin de la relation de couple. Ainsi, si ces idées se révèlent, il est très important de se concentrer sur une phrase qui peut être banale, mais parfaitement sensée : ce qui doit être sera. Cela signifie qu’il ne sert à rien de vouloir anticiper ou prévoir l’avenir… Certaines choses peuvent et doivent être planifiées alors que d’autres, non… Il faut vivre en fonction du moment présent.

4. Redéfinir et noter les objectifs

Vous aviez une série de projets avec votre ex qui ne se réaliseront plus ? Les psychologues conseillent de redéfinir vos objectifs et attentes pour ensuite les écrire sur un morceau de papier afin de vous souvenir.

N’oubliez jamais que les relations amoureuses ne sont pas les seules à exister. Vous avez certainement beaucoup de motivation pour aller de l’avant !

5. Prendre des décisions

Un point très important : la prise de décision. Quelle que soit la décision, que vous choisissiez pour A ou pour B, tant que c’est bon pour vous et conforme à vos valeurs, c’est bon ! Bien plus que pour l’amour-propre, on doit être ferme dans ses convictions. La vérité est qu’il faudra choisir, décider et agir de sorte à se rendre heureux soi-même.

Si une patiente vient par exemple d’être quittée par son mari, ce dernier a donc pris sa décision. Il revient à cette première de prendre sa décision notamment courir après son mari, le reconquérir ou tourner la page et essayer de trouver un nouvel amour. De toute façon, elle devra décider. Ce qu’il faut absolument éviter : souffrir à cause de la décision de l’autre sans rien faire. Vous êtes ainsi à la merci de l’opinion et la décision des autres.

6. Prenez soin de vous

Peu importe si la fin de la relation vous a pris par surprise, n’oubliez pas ce qui est le plus important : la santé, le bien-être et le bonheur. Oui, vous serez probablement triste, mais ne vous laissez pas aller. Il faut prendre soin de vous. Pensez ainsi à faire une activité physique que vous aimez, retrouvez des amis, vous amusez en famille, travailler et/ou à étudier, mangez équilibré…

7. Surmontez les mauvais jours

Même si vous êtes déterminé à traverser cette phase difficile de la meilleure façon possible, les rechutes peuvent survenir à tout moment. Vous commencez à penser au passé et retomber en larmes… Dans ces cas, ne vous blâmez pas puisque cela fait aussi partie du processus. Gardez simplement à l’esprit que demain sera un jour nouveau.

8. Compter sur la famille et les amis

N’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul. Votre famille et vos amis peuvent grandement vous aider à surmonter cette phase. Réalisez ensemble des programmes sympas. Si possible voyagez, rencontrez des lieux différents, parlez de choses nouvelles. Cependant, faites ces activités à votre propre rythme.

9. Ne cédez pas aux avis et commentaires inutiles

La proximité des amis et de la famille est importante, mais dans certaines situations, elle ne l’est pas. Dans certains cas, les proches peuvent empêcher la personne d’évacuer sa tristesse ou de s’amuser (au bar par exemple) et par conséquent l’empêche de vivre son deuil alors qu’il s’agit d’une période à franchir. Si ces personnes vous font du bien et vous aide, tant mieux, appuyez-vous sur eux. Sinon, gardez une distance de sécurité jusqu’à ce que cette période soit passée.

10. Ouvrez-vous à de nouveaux horizons

Que diriez-vous de commencer un nouveau passe-temps comme suivre une leçon de guitare ou rejoindre un groupe de course ? Pensez également à ces formations portées sur la carrière et/ou le développement personnel. Pourquoi ne pas en profiter pour faire le voyage dont vous avez toujours rêvé ? Avec vos amis ou en solo, le jeu en vaut la peine. Vous pourrez même y lier de nouvelles amitiés.

Soyez par ailleurs ouvert et disposé à rencontrer un nouvel amour, à connaître d’autres opinions ou un nouveau mode de vie.

11. Ne cherchez plus de nouvelles de votre ex

À l’heure des réseaux sociaux, il est souvent facile d’avoir des nouvelles des autres, qu’ils soient des proches ou non. Attention, il faudra vous contrôler et éviter de chercher des nouvelles de votre ex-petit ami/fiancé/mari. Le conseil des pro : ne consulter plus ses réseaux sociaux et bloquer son compte sur whatsapp. Éviter tout contact : ni appel ni sms. Pour oublier, il faut enterrer la personne et continuer à aller de l’avant. Cependant, ne pas enquêter sur la vie de l’ex ne signifie pas nécessairement fermer les journaux. Restez renseigné !

12. Sachez que ce n’est pas la fin du monde

Quelle que soit la difficulté de la fin de relation, prenez le temps de vous arrêter pour réfléchir à chaque mauvaise passe. Le réconfort viendra certainement du nombre de personne ayant vécu la même situation autour de vous qui s’en sont sorti. Garder à l’esprit que tout passe, que chaque difficulté doit être considérée comme un apprentissage afin de rendre cette phase plus simple.

Il convient de noter qu’il n’y a pas nécessairement de règle. Chacun doit écouter profondément son cœur et analyser ses sentiments. En agissant avec sincérité et amour de soi, il sera plus facile de traverser cette période douloureuse.

Dans de nombreux cas, l’aide d’un psychologue est conseillée. Après tout, se fermer au monde et à ses propres sentiments aura certainement de mauvaises conséquences. Demandez ainsi de l’aide si vous avez besoin de parler ou de trouver de nouvelles voies.