L’organisation d’un jeu de tarot classique

Depuis l’apparition du tarot de Marseille en France, toute une foule de diseurs de bonne aventure sont apparus, tous plus cultivés et maîtres de l’art et de toutes les subtilités que renferment les cartes de tarot ancien. La discipline du tirage des cartes de tarot n’est pas en soit qualifié de parapsychologique, c’est plutôt la qualification de cette action comme guidée et propre au psi de la personne qui tire les cartes.

Les atouts majeurs du tarot (arcanes majeurs)

Le jeu de tarot renferme en tout et pour tout 78 cartes différentes dans le cas d’un jeu de tarot ancien dit de Marseille. Parmi ces 78 cartes, il en existe une vingtaine qui possède pour chacune de ces 22 cartes une signification particulière et très puissante en matière de divination et de lecture, on appelle ce groupe de cartes les atouts ou les triomphes, on dit généralement que ce groupe de cartes appartient à la catégorie des arcanes majeurs, de par leur puissance et leur grande signification.

Les arcanes mineurs

A côté de ces symboles forts il existe une cinquantaine de symboles moins forts qui sont cependant communs à tous les jeux de tarots qui existent, ils sont exactement au nombre de 56 et représentent dans un jeu de cartes dit « normal » les nombres rangés en 4 catégories (trèfle, carreau, cœur et piques), dans le jeu du tarot de Marseille, les quatre catégories sont les suivantes : l’écu, le bâton, l’épée et la coupe. Elles ne sont pas très intéressantes en termes de valeur divinatoire et sont donc écartées de certains jeux de tarot destinés à la voyance, ainsi on ne retrouve plus que les atouts majeurs. Ces 56 cartes sont appelées arcanes mineurs, de par leur faible pouvoir et signification. Il existe aussi pour certains jeux et pratiquants de la divination par les cartes des significations et des alliances avec les 4 éléments selon le type de catégorie d’arcane mineure. Ces correspondances varient beaucoup selon les voyants et leur propre interprétation ou non de ces cartes.