Améliorer une relation amoureuse en travaillant le changement comportemental

Publié le : 16 octobre 20209 mins de lecture

Quotidiennement de nombreuses femmes qui ne souhaitent pas s’identifier ou raconter leur histoire cherchent désespérément de l’aide. Beaucoup sont impliquées dans une relation malheureuse et les plaintes abondent. Certaines se plaignent des mensonges et des départs de leur mari. D’autres déplorent les tricheries, les consommations de drogue et les sempiternelles soirées tardives bien arrosées de leur conjoint. En apparence, la décision de briser les relations existantes semble facile, car il est impensable d’entretenir une relation durable avec quelqu’un ayant de tels agissements, mais compte tenu des sentiments qu’on éprouve à son égard, on trouve toujours des excuses pour ne pas rompre. En effet, les changements au sein d’un couple sèment des troubles d’ordre psychologique chez certaine personne.

Comportements destructeurs dans la relation de couple

Il existe beaucoup de manières et de comportements dans les relations qui prédisent l’échec. Nous pouvons souligner ceux qui nous semblent les plus pertinents et qui s’attaquent directement aux piliers fondamentaux qui soutiennent toute relation saine : respect, affection, confiance et communication.

Le mépris : mépriser l’autre signifie le mettre dans une position inférieure par rapport à nous. Il peut impliquer d’autres comportements, comme humilier, faire des critiques destructrices qui n’apportent rien à l’autre, l’insulter directement ou lui manquer de respect. Évidemment, quand quelqu’un nous méprise et que cette attitude est habituelle et répétitive dans la relation, c’est que la personne ne nous aime pas et on a l’impression de perdre notre place dans le couple. Dans ce cas, il est important de se demander s’il vaut vraiment la peine de continuer cette relation.

L’ignorance : c’est l’un des comportements individus dont les effets sont les plus destructeurs qui existent. Ignorer l’autre lorsqu’il y a un conflit ou une dispute, c’est oublier que l’autre— qui est notre partenaire (et que nous sommes censés aimer) — a des besoins de communication, d’expression, de soutien, etc. La personne ignorée peut se sentir extrêmement humiliée et ce qui se produit habituellement à long terme c’est qu’elle finit par ne plus avoir d’estime de soi, cette action le fait croire qu’elle ne mérite pas l’attention de l’autre ou qu’elle a commis une erreur.

L’effacement de l’autre : si nous sommes dans une relation dans laquelle l’autre conjoint nous dit comment nous devrions être, ce qui devrait nous intéresser, quels amis nous devrions avoir, etc., c’est que notre partenaire cherche à nous effacer sans même se mettre à notre place. Quand une personne en aime une autre, elle l’accepte telle quelle, sans condition. C’est une théorie universelle. C’est précisément pour cela qu’elle est censée l’avoir choisie. Quand quelqu’un veut que l’autre personne change, c’est qu’elle n’en veut pas.

La codépendance : ce comportement humain est important. Certains  n’arrivent pas à arrêter la relation parce qu’ils sentent qu’ils ont besoin de leur partenaire. Elles préfèrent subir la critique, l’effacement, l’indifférence tant qu’elles ne sont pas seules. De même, l’autre membre se sent renforcé parce que son partenaire dépend de lui. Nous entrons donc dans la phase de la codépendance émotionnelle, une situation extrêmement destructrice qui peut avoir des conséquences très négatives pour le couple. Cette manière conduit indéniablement à briser une relation.

Le fait de ne jamais faire d’efforts : il est vrai que nous devons être sincères avec notre partenaire et nous montrer tels que nous sommes, mais parfois il est aussi nécessaire de céder et de se mettre à  la place de l’autre. Par exemple, si notre partenaire nous demande de l’accompagner à un événement, même si nous n’en avons pas trop envie, nous pouvons faire l’effort pour procurer ainsi une source de motivation pour entretenir la relation. De cette manière, nous démontrons par nos actions que nous aimons l’autre. Et que, parfois, cela ne nous dérange pas de nous faire quelques concessions pour celui ou celle qu’on aime.

Les attitudes d’une personne jalouse et malheureuse

Au lieu de mettre fin à la relation, les femmes trompées jouent le rôle des détectives. Symptômes  d’une mauvaise communication dans le couple. Elles fouillent les poches des vestes et des pantalons de leur mari. Les appels et les messages téléphoniques de leur conjoint ne sont pas en reste puisqu’ils sont décryptés à la loupe. En effet, cela est dû au manque de confiance. Pourtant, la curiosité étant un vilain défaut et conduit inévitablement à la phase des querelles ou à des disputes, à la longue, cette attitude devient lassante pour la femme et fatigante pour le mari. Chacun de son côté en souffre et l’amour qu’ils éprouvaient se tue à petit feu. Pour une femme, cette attitude et ce comportement de vouloir savoir la vérité est parfaitement normal, car elle aime et elle ne veut pas partager. Mais, plus on apprend la vérité, plus on souffre et parfois même, la santé prend un coup. Néanmoins, la connaissance de la vérité peut aider à la prise de décision telle la rupture ou continuer à être malheureuse. Le fait est que les gens sont ce qu’ils sont avec leurs attitudes, leurs qualités et leurs défauts. La vie de couple passe par différentes phases. C’est un processus long mais avec l’amour et l’humour, les meilleurs couples y arrivent avec des bases, des stratégies et des théories infaillibles et en prenant chacun la place de l’autre.

Comment améliorer les relations amoureuses ?

La communication engageante compte beaucoup dans la relation de couple. Les modèles parentaux y sont aussi pour beaucoup de chose. Il faut chercher à savoir les raisons pour lesquelles son conjoint a de telles attitudes envers soi. Plus on discute, plus on parvient à trouver une solution. Il est patent qu’un homme volage aura beaucoup de mal à s’adapter à une vie amoureuse avec une seule femme. Ce processus de changement comportemental n’interviendra pas du jour au lendemain. Néanmoins quand il a promis de changer c’est déjà une bonne décision. Chacun de leur côté, la femme va essayer de se changer et il en sera de même pour l’homme. La communication dans le couple est très importante. La transformation viendra au fur et à mesure que le temps passe. Un changement de comportements radical est impossible. La tolérance et la patience sont les deux points essentiels en vue d’une bonne relation durable. Pour vivre en couple, il faut mettre des stratégies, une bonne communication, passer par des phases d’essai et trouver une manière propre au couple de se prouver leur amour. Quand il y a des tricheries, les mensonges sont incontournables. Certains disent qu’il est difficile de changer un être, mais quand on aime tout est possible. On doit ainsi accepter ou rejeter la limitation ou les manières de l’autre. Et plus encore, nous devons comprendre qu’il est très difficile de changer les habitudes d’une personne. Personne ne change personne, les gens changent seulement par eux-mêmes quand ils en ont la volonté.

On voit des accidents de la circulation à la télévision à cause d’une voiture conduite par un individu ivre. Toutefois, l’individu qui a causé l’accident de voiture ne s’est pas souciée des éventuels accidents que peut causer la conduite en état d’ivresse. Par ailleurs, il est notoirement connu que fumer engendre le cancer et que ce processus est mauvais pour le cœur. Et la personne qui inhale la fumée de ses cigarettes sait pertinemment que le cancer peut l’atteindre éventuellement. Pourquoi alors avons-nous le sentiment erroné que notre amour peut tout changer ? Ou plutôt, sommes-nous assez égoïstes pour vouloir que la personne aimée se transforme exactement telle que nous voudrions qu’elle soit et de la manière que nous voulons. Qu’intervenir pour engendrer des changements de comportement radical ait lieu pour que l’on continue à l’aimer.

La solution qui pourrait vraiment nous aider est d’effectuer et d’expérimenter un exercice. Afin que le processus de changement commence en nous-mêmes par un changement d’attitude et non pas chez l’autre. Cette théorie du changement commence par la première étape qui est la connaissance de soi, de se connaître soi-même, de connaître ses qualités, ses défauts, ce qui doit être réparé, et surtout de connaître notre valeur et de ne pas accepter moins que ce que nous méritons. L’efficacité de cette théorie se prouvera dans le temps.

Plan du site