Séparation : c’est à ce moment que la plupart des relations se brisent.

Publié le : 16 octobre 20205 mins de lecture

Quand la plupart des couples se divorcent-ils ? Eh bien, disons simplement que ce ne sera pas à la septième année de leurs relations. Cela est maintenant prouvé scientifiquement.

Quel est le moment de séparation ou de divorce des couples ? Des scientifiques américains sont allés au fond de cette question. On a mis en place une étude sur le moment de séparation d’un couple. Il a déterminé que ce n’est pas à la « septième année d’une vie commune ou de mariage » mais à la première année de relation commune. Il a interrogé 3 000 hommes et femmes pour cela, et soixante pour-cent des participants se sont déjà séparés après quelques mois de relation. Le risque pour une séparation diminue de dix pour-cent chaque année qui va suivre la première année de relation. Cependant, ce n’est qu’à la cinquième année de relation que le risque de séparation va encore baisser plus lentement.

Se séparer pendant la période de Noël

Ce n’est pas seulement la durée de la relation qui donne des informations sur les ruptures ou les divorces possibles, c’est aussi la saison qui donne un indice sur un moment de séparation. Un conjoint peut arrêter d’aimer son époux(se) et c’est un droit. Les statistiques le précisent clairement : la plupart des séparations ont lieu au printemps aux alentours de Pâques et dans la saison de pré-Noël, en général peu de temps avant la veille de Noël. Si on regarde ces deux périodes, alors la période précédant Noël est probablement la pire. Noël est la fête de l’amour, ce n’est pas un moment pour se séparer. C’est la période en famille où donner des cadeaux à ses enfants et à l’époux en guise de démonstration d’affection et d’amour. Mais une séparation n’a pas lieu à cause des nombreuses lumières de fées, le vin chaud et les cookies, mais la ou les raisons sont beaucoup plus antérieures à la fête de Noël, des semaines ou mois ou même des années. Les problèmes atteignent souvent leur point culminant pendant cette période. Car à Noël, les attentes sont nombreuses. Lancer une procédure de divorce en moment de joie est une manière radicale de détruire une famille.

À découvrir également : Relations amoureuses : 20 conseils pour une bonne coexistence

Séparations de printemps

Le printemps est un moment propice pour trouver ou chercher un amour nouveau et frais. C’est donc un moment de séparation possible pour un couple. Mais ce n’est souvent pas le cas. Le consentement mutuel de s’unir est ce qui colle une relation, à part les enfants. Les moments les plus difficiles sont déjà passés, en particulier autour de Pâques. Pendant ce temps, de nombreux sentiments éclatent, mais contrairement à l’hiver, il n’y a pas de nouvel amant au printemps, comme montré des études. Souvent, le soi-disant ressenti printanier suscite de nouvelles émotions et souhaite des changements. Des nouveaux plans pour l’avenir seront forgés. On est pensif, on se demande si un partenaire de vie a toujours les mêmes objectifs que l’on a fixé ensemble. Cette peur de devoir payer une pension alimentaire après le divorce par consentement mutuel peut s’avérer fausse. Tout cela se décide en fonction du bon déroulement de la vie commune.

À consulter aussi : Quelles sont les 12 raisons les plus courantes de la séparation?

Et le reste de l’année ?

L’été est également un moment de séparation critique pour les couples, surtout si les enfants sont à prendre en compte. Les vacances scolaires peuvent être longues et passer des vacances ensemble peut être épuisant. Cette vie de famille a un effet désastreux sur la vie amoureuse dans le couple. Il peut par exemple arriver qu’on ne parvienne plus à s’entendre sur un objectif commun. Des événements imprévus et spontanés gâchent les jours de la Saint-Valentin et du premier avril. Petit à petit, l’idée d’une rupture du contrat de mariage devient de plus en plus tentante. Des attentes trop élevées ou des blagues inappropriées durant ces moments communs peuvent être des raisons de séparation d’un couple. L’effet de quelques secondes de moquerie peut donner lieu à la séparation des époux devant un juge d’affaires civils. Ce sont ces petits moments désagréables qui peuvent changer la vie d’une famille.

En fin de compte, il n’y a pas de relation qui se termine simplement parce que l’enfant Jésus est né ou que le lapin de Pâques cache des œufs peints. Pour vivre les semaines de décembre et de Pâques de manière détendue, on doit penser avant tout à la relation que l’on a.

Plan du site